Actualités

Budget 2014-2015 : 3e secteur d’exportation, le tourisme sous utilisé dans le plan de relance gouvernemental

5 juin 2014

L’Association québécoise de l’industrie touristique (AQIT) est heureuse de la confirmation de la Stratégie de mise en valeur du Saint-Laurent touristique à laquelle sera dédiée 30 millions sur trois ans. Une décision attendue car le tourisme est un réel moteur de relance économique.

Puisque l’industrie fait partie des secteurs créateurs de richesses sur lesquels il faut miser, l’AQIT questionne cependant l’absence d’annonce concernant trois autres stratégies du Plan de développement de l’industrie touristique 2012-20 qui s’articulent autour du tourisme hivernal, nature-aventure et culture-évènement, « Nous saluons les initiatives du gouvernement pour redresser les finances qu’a faits le ministre Leitão, explique Yan Hamel, président de l’AQIT. Nous maintenons toutefois que pour relancer l’économie du Québec, il faut générer des recettes. Les chiffres parlent : avec un rendement sur investissement de 500 % pour le gouvernement, le tourisme est une valeur sûre et payante. » En effet, chaque dollar public investi en tourisme en rapporte cinq dans les coffres de l’État.

En concertation avec ses partenaires du ministère du Tourisme, l’industrie touristique du Québec, forte de ses 30 000 entreprises, est présentement mobilisée à la mise en oeuvre de ce Plan qui à terme, créera 50 000 nouveaux emplois, soit un emploi sur cinq de la cible que s’est fixée le premier ministre.

Profiter de l’essor mondial

Le tourisme international est une industrie de plus de mille milliards de dollars à l’échelle mondiale et pour laquelle une croissance de 4 % est prévue annuellement jusqu’en 2030. Plusieurs destinations ont saisi l’occasion de création de richesses et d’emplois que représente l’industrie et redoublent d’efforts pour attirer le très lucratif voyageur extérieur.

Le produit touristique québécois est en constante amélioration et les entreprises touristiques peuvent créer encore plus d’emplois pour le Québec. « Pour faire le poids face à la compétition qui s’intensifie, il faut faire connaître notre destination. Il faut investir dans une mise en marché qui aura de l’impact sur la scène internationale, renchérit Yan Hamel. Nous aurions cru que le gouvernement aurait saisi cette occasion pour générer de l’argent neuf pour l’économie.»

Participer à la relance de l’économie

Le tourisme au Québec représente 400 000 emplois, 12,8 milliards $ de recettes, 2,45 % du PIB et est le 3e produit d’exportation de la province. L’activité touristique qui a cours à la grandeur du Québec crée de la valeur ajoutée dans plus de 180 secteurs d’activité économique. En contrepartie, l’État n’y consacre que 0,2 % de ses dépenses. C’est peu pour un secteur qui génère autant!

– 30 –

L’Association québécoise de l’industrie touristique (AQIT), rassemble, concerte et représente les entreprises et les associations du secteur afin de promouvoir et défendre les intérêts et assurer le développement de l’industrie touristique au Québec. Source : Rachel Rousseau, conseillère aux communications, [email protected], 418-682-3787

Consentement aux fichiers témoins (cookies)

Ce site internet fait usage de cookies pour son bon fonctionnement et pour analyser votre interaction avec lui, dans le but de vous offrir une expérience personnalisée et améliorée. Nous n'utiliserons des cookies que si vous donnez votre consentement en cliquant sur "Tout accepter". Vous avez également la possibilité de gérer vos préférences en matière de cookies en accédant aux paramètres via le bouton "Personnaliser".

Personnalisation des fichiers témoins (cookies)

Nécessaires (obligatoire)
Analytiques
Publicitaires
Autres