Actualités

La relève investit à Trois-Rivières

11 février 2016

Un vent de fraîcheur souffle ces temps-ci sur Trois-Rivières. On le doit à une poignée de jeunes investisseurs qui croient fermement à leur ville. L’ensemble du parc hôtelier, dont plus de 70 % appartient désormais à des Trifluviens, a commencé à se refaire une beauté à coup de millions de dollars. Les locaux de la rue des Forges, au centre-ville, affichent un taux d’occupation exceptionnellement élevé de 94 %. Un dynamisme qu’on n’avait pas vu à Trois-Rivières depuis des décennies.

La grosse nouvelle qui retient d’abord l’attention concerne l’hôtel Delta Trois-Rivières et son centre des congrès. En décembre dernier, un groupe de quatre Trifluviens, mené par Carl Gravel, président de la Société immobilière G3R, s’est porté acquéreur de l’établissement de 159 chambres. L’hôtel appartenait depuis 2006 au groupe torontois InnVest REIT. Cet investissement est estimé à plus de 15 M$.

«On souhaite redonner du lustre au principal hôtel en ville. On entame, dès cette année, des travaux de rénovation de 7 M$ pour refaire à neuf l’ensemble des chambres d’ici la fin de 2017», indique M. Gravel. La climatisation et le système de chauffage seront aussi améliorés par les nouveaux proprios qui sont, en passant, des entrepreneurs-électriciens.

La construction d’une nouvelle salle de 7 000 pieds carrés figure aussi dans les plans pour l’année 2017.

«L’actuelle grande salle de 9 000 pi2 ne suffit plus à la demande. En plus de devoir refuser des dizaines d’évènements de jour par année, parce que ces organisations ne réservent pas de bloc de chambres, le Delta se prive de plusieurs congrès qui nécessitent désormais deux grandes salles : une pour les conférences et les repas, l’autre pour l’exposition de kiosques», dit-il.

En effet, confirme Yolaine Masse, directrice générale de Tourisme Trois-Rivières, son équipe a cessé de solliciter des dizaines d’organisations au Québec faute de pouvoir offrir les superficies demandées. «Pour le moment, on privilégie les évènements de moins de 300 personnes. Nous en avons accueilli une bonne quinzaine l’année dernière. L’ajout d’une deuxième salle au Delta nous permettrait de cibler les congrès de 500 à 600 personnes», souligne Mme Masse.

Lire la suite.

Source : Les Affaires, Cahier réunions et congrès, Claudine Hébert

Pour en savoir plus sur Tourisme Trois-Rivières, membre de l’APCQ, cliquez ici.


Consentement aux fichiers témoins (cookies)

Ce site internet fait usage de cookies pour son bon fonctionnement et pour analyser votre interaction avec lui, dans le but de vous offrir une expérience personnalisée et améliorée. Nous n'utiliserons des cookies que si vous donnez votre consentement en cliquant sur "Tout accepter". Vous avez également la possibilité de gérer vos préférences en matière de cookies en accédant aux paramètres via le bouton "Personnaliser".

Personnalisation des fichiers témoins (cookies)

Nécessaires (obligatoire)
Analytiques
Publicitaires
Autres