Actualités

La richesse du terroir aux Îles de la Madeleine

24 août 2016

La réputation des produits bioalimentaires de l’archipel n’est plus à faire et la diversité des aliments qui sont offerts à la population est surprenante pour la taille du territoire. Afin de faire honneur à cette offre et dans un exercice de promotion de l’achat local, Simon Beaubien s’est lancé comme défi, en septembre 2015, de ne consommer que desproduits issus du terroir madelinot pour tout un mois. 

Fort du succès de cette première édition, Le Défi 100% local s’associe au Bon goût frais des Îles de la Madeleine pour sa deuxième édition. Cette année, le défi se tiendra entre le 20 août et le 20 septembre 2016.

Les règles du Défi 100% local sont simples : durant tout un mois, les participants ne doivent se nourrir que d’aliments produits ou transformés aux Îles de la Madeleine. À cette exclusivité s’ajoutent quelques exceptions sur des aliments de base comme la farine, le sel, l’huile et le beurre.

Le Défi 100% local vient répondre à trois principaux objectifs

Favoriser l’achat local ;
Retourner à une compréhension saisonnière de l’accessibilité des ressources alimentaires ;
Démystifier l’accessibilité aux produits locaux, tant sur le plan financier qu’en termes de diversité.
Cette année, une famille madelinienne se joint aussi au Défi 100% local. Marie-Ève Giroux, Jean-Michel Leblanc et leurs filles Elsa et Jade relèveront le défi d’opter pour une alimentation 100% locale. Avec Simon Beaubien et Catherine Grégoire-Couillard, initiateurs du Défi 100% local, c’est donc quatre adultes et deux enfants qui feront honneur à la richesse et à la diversité des produits madelinots jusqu’au 20 septembre.

Afin d’outiller les Madelinots et autres passionnés culinaires, les participants du Défi 100% local produiront des fiches recettes où seront indiquées la provenance des aliments ainsi que la marche à suivre pour reproduire ces plats locaux à la maison. 

Un appel est d’ailleurs lancé à tous les passionnés de nourriture de faire honneur à leur région lors du Défi 100% local en optant pour une semaine, une journée ou un repas qui mettra en valeur leurs richesses régionales.

Une nouvelle parue dans Tourismexpress.   

Source: Simon Beaubien, chargé de projet Tourisme gourmand et initiateur du Défi 100 % local.