Actualités

Office de tourisme, foires et congrès : Les choses se placent

23 mai 2013

23 mai 2013 – Article rédigé par Geneviève Beaulieu-Veilleux – L’Hebdo du St-Maurice

Une première année charnière vient de se terminer pour la nouvelle entité que constitue l’Office de tourisme, foires et congrès de Shawinigan (OTFC) créé en 2012. Malgré un contexte de restructuration et démarrage, le premier rapport annuel satisfait l’équipe, ainsi que la nouvelle directrice générale Valérie Lalbin.

L’un des principaux défis consistera à repositionner la ville de Shawinigan en tant que destination touristique de choix, ainsi qu’à contrer la saisonnalité qui fait en sorte que davantage d’action en région se déroule lors de la belle saison.

«Bien sûr, bien des gestes posés depuis ces derniers mois ne sont pas encore visibles de l’extérieur et il y a de fortes chances que ce soit encore ainsi en 2013. On parle d’un délai de transition qui est précieux et essentiel pour poser les premiers jalons et bâtir une base solide sur laquelle nous érigerons ensuite nos actions de développement qui elles, avec un peu de temps et de moyens, deviendront bien visibles!», estime la directrice générale Valérie Lalbin.

Un bilan encourageant

À noter que le dernier rapport d’enquête menée par le Ministère du tourisme sur le profil et le comportement de la clientèle des lieux d’accueil touristique a présenté en février 2012 les résultats généraux quant au degré de satisfaction de la clientèle touristique et à l’apport économique des actes de renseignements. Les résultats obtenus par l’OTFC au BIT (214 répondants) furent égaux ou supérieurs à la moyenne provinciale.

Mentionnons aussi que depuis sa mise en ligne en 2010, le site www.congresshawinigan.com a connu une hausse de 12 % de trafic grâce, entre autres, à une meilleure campagne de référencement.

D’après Andréanne Boisvert, coordonnatrice au marketing et communications, ce nouveau souffle génère un enthousiasme au sein de l’équipe. «Nous sommes motivés, nous voulons développer autant l’offre touristique que l’économie ou le développement durable pour la région. Notre sentiment d’appartenance est très fort», déclare-t-elle.

Si tout en est en ce moment «dans la semence» avec les ébauches et les prises de rendez-vous avec les divers acteurs du tourisme, on est confiant de consolider les bases et de créer de nouvelles offres pour le public. Selon Mme Boisvert, la Cité de l’Énergie retiendra encore l’attention au cours de l’été avec le spectacle d’Amos Daragon et la tenue de l’exposition Le Canada dans le monde sur l’ancien premier ministre Jean Chrétien.

Côté «Sports», la ville surferait en ce moment sur une vague intéressante. «On a eu un tremplin appréciable avec la tenue de deux évènements majeurs l’an dernier que sont la Coupe Memorial et la Finale des Jeux du Québec. Ces réussites ont prouvé que Shawinigan pouvait assumer la réalisation de projets de grande envergure, estime Mme Boisvert. Selon l’Office, la ville a ainsi acquis une crédibilité accrue et les intervenants ont plus que jamais envie que les choses bougent. «Le maire Angers est aussi de notre côté, il collabore énormément».

Retour du théâtre de rue?

Également, l’idée de revenir à la charge avec la présence d’un théâtre de rue est dans l’air. «Dans ce cas-ci, on est souvent à la merci de la température», remarque cependant la coordonnatrice. La mise en valeur de joyaux d coin comme le Parc de la Mauricie ou la Vallée de Rocanigan où l’on peut pratiquer la raquette sont des endroits qui sont porteurs de projets pour le futur dans l’esprit de l’organisation.

Le nouveau site web de l’OTFC Shawinigan est présentement en chantier. «Je suis là-dessus à temps plein», indique Mme Boisvert en riant. L’outil qui devrait être fin prêt pour le début de la saison estivale sera efficace pour rassembler l’information en un même point et proposer des liens facilitant pour la clientèle.