Actualités

Québec Destination affaires, un partenariat qui s’avère très payant

6 octobre 2019

Ce texte de Claudine Hébert fait partie du dossier Réunion et congrès Les Affaires, édition du 21 septembre 2019 

C’est bien d’avoir des lieux historiques, des hôtels distingués, des restaurants étoilés et de grands espaces pour accueillir le tourisme d’affaires. C’est encore mieux lorsque tout ce beau monde travaille en équipe pour faire rayonner sa ville ici comme ailleurs. Un tel partenariat contribue à faire de Québec la deuxième destination la plus convoitée par les organisateurs d’évènements.

Tout comme pour Montréal, personne ne collige le nombre d’évènements majeurs tenus dans la Vieille Capitale. Des recherches effectuées auprès des principaux hôtels du centre-ville possédant des espaces congrès – le Fairmont Château Frontenac, le Hilton Québec, le Château Laurier et Le Concorde – nous indiquent que ces établissements ont accueilli, à eux quatre, plus de 650 congrès et évènements de 40 nuitées et plus. En ajoutant les activités de la dizaine d’autres établissements hôteliers en mesure d’en accueillir, nous pouvons aisément estimer à plus de 1000 le nombre d’évènements majeurs tenus à Québec en 2018.

«À lui seul, le Centre des congrès de Québec (CCQ) a généré 213 évènements de 500 à 1500 délégués, ce qui représente une assez bonne année», soutient Ann Cantin, directrice des communications et de la mise en marché de Québec Destination affaires (QDa). Des évènements qui ont vu défiler plus de 216 000 congressistes et participants, incluant les médias qui ont couvert la tenue du G7 en juin 2018, précise-t-elle.

De précieux ambassadeurs

Au total, 53 de ces rendez-vous tenus au CCQ avaient une portée nationale et 18 étaient d’envergure internationale. «Plus de la moitié de ces évènements majeurs, dont le 21st International Symposium On Non-Oxide and New Optical Glass et le 10th Annual Meeting of the Society for the Neurobiology of Language, ont été obtenus grâce au travail de nos ambassadeurs», signale Mme Cantin. Plus de 90 % de ces ambassadeurs, estime-t-elle, sont des professeurs ou des chercheurs liés à l’Université Laval.

Cela dit, Québec accueille probablement beaucoup plus d’évènements à caractère international qui ne sont malheureusement pas encore comptabilisés. «Les différents départements et sites de l’Université Laval organisent chaque année des dizaines d’évènements regroupant des chercheurs internationaux. Combien ? C’est ce que Québec Destination affaires tente de savoir», mentionne Mme Cantin. Au cours des deux prochaines années, QDa veut continuer de collaborer avec les diverses équipes de l’université afin de les aider à organiser leurs évènements, et ainsi être en mesure de colliger le nombre de rendez-vous majeurs qui font rayonner la ville.

Juste en 2018, l’équipe de QDa a participé à plus de 150 activités promotionnelles pour favoriser le tourisme d’affaires. Autant de salons, rencontres, tournées de familiarisation et visites d’inspection qui correspondent à 20 % du budget total de l’Office du tourisme de Québec, indique Anne Cantin. Et ces efforts portent fruit. En moins de cinq ans, l’importance du tourisme d’affaires à Québec est passée de 20 % à près de 30 %, affirme-t-elle.

En savoir plus