News

Le Canada en retard en matière de tourisme

15 November 2013

Une étude publiée sur Tourismexpress, le 14 novembre 2013.

Le Canada n’arrive pas à profiter de l’essor du tourisme mondial, selon la firme Deloitte, ce qui prive l’économie de retombées de plusieurs milliards de dollars par année. Dans son étude dévoilée jeudi, Deloitte rappelle qu’il y a 40 ans, le Canada était la 2e destination mondiale la plus populaire auprès des touristes internationaux, après l’Italie. Par contre, depuis 2000, le Canada a essuyé la perte de 20 % de ses visites internationales. Le Canada arrive maintenant en 18e position des destinations les plus prisées, derrière des pays comme l’Ukraine et l’Arabie Saoudite.

L’analyse de Deloitte, qui repose sur des données canadiennes de même que des techniques empiriques établies, avance que chaque hausse de 1 % du nombre de touristes qui viennent au Canada génère une augmentation de 817 M$ au titre des exportations canadiennes au cours des deux années suivantes. Deloitte a également découvert que chaque hausse de 1 % des arrivées internationales augmente le volume des produits de consommation canadiens exportés de 0,27 %. Le rapport explique que, lorsque les gens voyagent, ils ont l’occasion de rencontrer des gens en personne et d’approfondir des relations d’affaires, ce qui permet de tracer la voie pour de nouveaux marchés. Qu’il soit d’agrément ou d’affaires, le voyage crée de la demande pour les biens produits localement lorsque les gens les découvrent.

LE TOURISME A UNE INCIDENCE IMPORTANTE SUR L’ÉCONOMIE 

Bien qu’il ne représente que 2 % du PIB du Canada, le tourisme a une incidence indirecte importante sur le reste de l’économie. Selon Statistique Canada, une augmentation de 100 M$ des dépenses directement liées au tourisme aurait pour effet de générer un montant de 69 M$ des dépenses indirectes, ce qui est supérieur à une augmentation identique des dépenses directement liées à la construction automobile (51 M$), aux mines (50 M$), ou à l’extraction de pétrole et de gaz (41 M$).

L’industrie du tourisme, même si elle ne représente que 2 % du produit intérieur brut canadien, emploie plus de 600 000 personnes et a généré l’an dernier des revenus d’impôts de 22,7 milliards de dollars pour les différents paliers de gouvernement.

Source : Radio-CanadaDeloitte

Crédit photo : Météo Laurentides